Blog

Le stress m’a tue(r)

Stress

Stress au travail

D’après un récent sondage BVA, 75 % des salariés déclarent que le stress au travail à une incidence directe sur leur santé.

Insomnies, mal de dos, irritabilité, repli sur soi, que des maux des salariés et dans le même temps que d’actions de la part des chefs d’entreprise pour faire face à ce fléau qui affaiblit leurs équipes et donc leur entreprise.

Jamais l’absentéisme n’a été aussi fort, jamais les spécialistes de la médecine du travail et autres psychologues n’ont été autant sollicités. Partout, dans tous les métiers, le mal-être gagne du terrain.

Alors, comment retrouver le goût de l’effort, l’enthousiasme, l’envie d’avancer ? 

Comme je le dis souvent à mes clients, patrons d’entreprise, pour motiver vos collaborateurs, commencez déjà par ne pas les démotiver ! Et pour réduire leur niveau de stress, prenez le temps de les écouter et d'analyser l’environnement dans lequel ils exercent leurs fonctions et faites le point sur les moyens que vous avez mis à leur disposition. Réalisez un diagnostic du capital humain, c'est un moyen simple et rapide de faire le point sur les adaptations nécessaires de votre organisation et de vos pratiques managériales.

En effet, comment voulez-vous motiver vos équipes si ce que vous dites et ce que vous faites va à l’encontre du bon sens : agir sans expliquer, exiger sans responsabiliser, demander plus en réduisant l’autonomie, bannir la prise de risques, privilégier les process plutôt que le sens des actions. 

Tout le monde est touché par le stress au travail, toute catégorie de personnel confondue.  Je rencontre de plus en plus de salariés en souffrance et en quête de sens : rythme de travail élevé, absence de compréhension des enjeux, perte de repères, peur du lendemain, panique face aux obligations du quotidien et aux incertitudes.

Je rencontre aussi des personnes proches du burn-out. C’est un lent processus qui guette chacun d’entre nous et qui nous amène in fine à un épuisement total. Aujourd’hui, on note aussi un fort accroissement des cas de bore-out (ennui au travail) et de brown-out (perte de sens, désengagement). Le diagnostic du capital humain permet très vite d'identifier les personnes à risque. 

Alors quoi faire ? Je crois d’abord que chaque dirigeant doit prendre conscience de l’impact du stress dans son entreprise. Quelles en sont les sources, qui sont les salariés les plus exposés, quelles sont les conséquences, … autant de questions qu’il doit se poser et auxquelles il doit apporter des réponses rapidement. Cela est d'autant plus important que l'article L-4121 du Code du Travail rappelle aux employeurs leurs obligations et leurs responsabilités en matière de prévention des risques psychosociaux de leurs salariés.

Et ce n’est pas en installant des plantes vertes dans chaque bureau, des baby-foot dans les salles de pause et en distribuant des smoothies bio que l’on rendra les salariés plus heureux et moins stressés.

D’autres chroniques

« Tout va bien, je n’ai besoin de rien »

Le dirigeant qui pense que tout va bien

Ce chef d’entreprise me mit tout de suite à l’aise « Vous savez, pour moi, les consultants et autres conseils, ça ne sert à rien… »

Lire la suite

Accroissement de salariés désengagés

Stress des salariés

Le nombre de salariés désengagés est passé de 10 % à 20 % en moins de dix années. Attention à ce désengagement chronique qui doit être traité au plus vite.

Lire la suite

120 salariés en pleine nature avec moi

Mise au vert des salariés

Tout va tellement vite actuellement, les choses s’enchainent les unes aux autres, on n’a plus le temps de se parler, il faut agir vite !

Lire la suite

En donnant votre accord, vous acceptez l’utilisation, de la part de ce site et de tiers, de cookies à des fins de statistiques, mesure d’audience et segmentation. Pour en savoir plus